Entretien avec Nahid Kazemi, illustratrice en résidence Joanne Fitzgerald, 2018

Le Programme d’illustratrice en résidence Joanne Fitzgerald, créé par IBBY Canada en 2013, offre a un illustrateur de livre pour enfants déjà publié, une résidence d’un mois dans une bibliothèque publique.

L’illustratrice en résidence 2018 est Nahid Kazemi. Nahid a illustré plus de 60 livres pour enfants et pour adultes qui ont été publiés à travers le monde, entre autre, au Canada, aux États-Unis, au Royaume–Uni, en Slovénie et en Iran.

Parmi ses éditeurs canadiens, on retrouve Groundwood Books, (I’m Glad That You’re Happy) et les Éditions de l’Isatis (Les mots d’Eunice).

Son plus récent album, Over the Rooftops, Under the Moon, en collaboration avec JonArno Lawson, sera publié en février 2019 par Enchanted Lion Books.

Nahid est née en Iran, est déménagée au Canada en 2014 et habite présentement à Montréal. Diplômée en arts visuels, BA et MA avec spécialisation en peinture, de l’université de Téhéran, elle a enseigné le dessin, l’illustration et le dessin graphique à l’université de Sooreh en Iran.

Nahid a effectué sa résidence en octobre 2018 à la bibliothèque publique de Toronto, à la succursale Northern District. Nous sommes heureux que Nahid ait accepté de partager une peu de son expérience à titre d’illustratrice en résidence.

Quel intérêt avez-vous vu dans cette opportunité ?

Cette résidence met à l’honneur une grande illustratrice décédée qui a laissé tout un héritage, un trésor pour ce pays. J’ai été curieuse d’en connaître plus au sujet de Joanne Fitzgerald. Je suis heureuse que des gens lui portent respect. Cela me prouve les valeurs de mon pays d’adoption. J’ai aussi pu apprécier les précieux motifs qui vous ont amené à créer ce programme.

Quelles étaient vos attentes pendant cette résidence ? Aviez- vous des buts ou des éléments spécifiques que vous vouliez réussir ou observer ?

Le Canada est une nouvelle terre d’accueil pour moi. En tant qu’auteur-illustratrice qui a énormément travaillé au niveau international, j’étais à la recherche d’une façon de montrer mon art à mes pairs, aux éditeurs ainsi qu’à la population du Canada.  Je cherchais de nouvelles opportunités pour prolonger ma carrière. Je voulais montrer qui je suis, ce que j’ai en main et quelles sont mes idées pour le monde des enfants. Ce programme m’a vraiment aidé.

Quelles sont les activités que vous avez fait en tant qu’illustratrice en résidence ?

J’ai fait des ateliers pour les enfants.  Je débutais l’activité créative avec eux par un simple collage. Je voulais les motiver et les encourager dès le départ pour ensuite les amener à faire leurs propres créations. Je les ai aidés, guidés et encouragés pendant l’atelier et les résultats étaient impressionnant.

[Photographies d’un atelier pour enfants que Nahid a animé à la bibliothèque publique de Toronto dans le cadre du programme d’illustrateur en résidence Joanne Fitzgerald. Pendant l’atelier, les enfants illustraient leur nom en utilisant des techniques de collage.]

J’ai fait quelques conférences au sujet de mon expérience pour les illustrateurs et pour les étudiants.  L’étude de portfolios a été l’un des points forts de ce programme. J’ai eu la chance d’analyser les portfolios de nouveaux illustrateurs et d’amateurs d’illustrations. J’ai essayé de leur donner des conseils en vue d’une carrière professionnelle et de partager mon expérience afin de les aider à développer leurs idées et leur style propre.

À ma dernière journée, j’ai fait une conférence pour les étudiants du collège Seneca. Certains des étudiants sont de nouveaux arrivants tout comme moi. Je pense que j’ai pu les aider à se sentir confiants et inspirés, qu’ils voient qu’une personne comme eux puisse continuer à se développer et à poursuivre son travail dans un nouveau pays.

Quels sont les moments forts de cette résidence ? Vous avez reçu de bonnes nouvelles !

Alors que j’étais à Toronto, j’ai appris que l’un de mes livres, Les mots d’Eunice (Éditions de l’Isatis) était en nomination pour le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie Littérature jeunesse, livre illustré en français. Ce livre a aussi gagné le prix de l’Association québécoise des professeurs de français (AQPF).

Un autre livre, I’m Glad That You’re Happy (Groundwood Books) a fait partie de la liste des “14 albums canadiens à voir cet automne“ recommandée par la CBC.

Tout ceci est inoubliable pour moi.

Quels conseils ou mots d’encouragement avez-vous pour le prochain illustrateur en résidence ?

Appréciez ce temps avec ces gens aimables et créatifs. Partagez des détails de votre expérience afin que ce soit intéressant pour tous. Ce programme vous donnera la chance de découvrir de nouveaux amis et d`être plus créatif.

Quels sont les prochains pas pour vous ? Croyez- vous que votre travail sera influencé ou inspiré de quelque façon par cette résidence ?

J’avais mes propres éditeurs et mon espace de travail avant ce programme mais cette résidence m’a permis de les rencontrer à Toronto, en personne et ainsi de discuter de nouveaux projets, de réfléchir à de nouvelles idées. Ce fut aussi merveilleux d’avoir la chance de rencontrer de nouveaux auteurs qui ont un style et des idées qui me ressemblent.

Je travaille sur quelques nouveaux livres pour 2020. Pour l’instant, j’essaie de faire de mon mieux pour ces livres.

Pour plus d’information, vous pouvez visiter le site de Nahid.

Traduction : Hélène Duguay

Voir le prochain article –>

Retournez à la infolettre du printemps 2019