IBBYbanner-Colour-1000

Printemps 2015, Vol. 35, No. 1
ISSN 1704-6033
English version


Mot de l’éditrice

Le numéro du mois de mai de notre bulletin est mon numéro préféré à rédiger, parce que c’est toujours bourré de nouvelles palpitantes des prix et des bourses que nous venons de décerner. Et c’est également le premier numéro après notre Assemblé des membres annuel en fin de février, ce qui met fin à nos activités de l’année précédente. Après l’assemblé, IBBY met le cap sur une nouvelle année, et je pense que nous partons avec un peu de l’enthousiasme du Nouvel An envers ce qui est devant nous.

Si vous avez l’occasion, veuillez rendre visite à notre nouvel site Web. La conception a été toute mise à date et cela a vraiment bonne allure! Et vous pouvez maintenant suivre IBBY internationale sur Twitter au @IBBYINT. C’est vraiment un bon moyen de se mettre à jour de nos activités hors Canada.

Bon printemps!

– Katie Scott, Éditrice de l’infolettre

Traduction : Todd Kyle

Haut de page


Rapport de la Présidente

Theo Heras, Susane Duchesne et Shannon Babcock, membres du conseil IBBY Canada, à l'assemblée annuelle des membres à Toronto. Photo grâce à Katie Scott.

Theo Heras, Susane Duchesne, et Shannon Babcock, membres du conseil IBBY Canada, à l’Assemblée des membres annuel à Toronto. Photo grâce à Katie Scott.

Au mois de février, dans le temps froid, on a eu notre Assemblé des membres annuel. Les membres d’IBBY Canada ont partagé le déjeuner avant de commencer l’agenda pour la journée. L’illustratrice en résidence Joanne Fitzgerald, Patricia Storms, nous a partagé son expérience en résidence ainsi que son histoire comme illustratrice. Les photos des participants et les œuvres d’art étaient très appréciées par les membres présents. La prochaine journée, le conseil d’administration a eu une rencontre pour faire les suivis et la planification de l’année. Si vous ne l’avez pas encore vu, vous pouvez lire le rapport annuel sur notre site Web.

Cette année, c’est la nomination bisannuelle du prix Hans Christian Andersen. Merci à l’ancienne présidente Josiane Polidori et notre secrétaire des membres Stephanie Dror d’avoir fait ce grand dossier. Nous sommes très heureux d’avoir sélectionné Kenneth Oppel et Pierre Pratt. Bonne chance vous deux!

Dans les prochains mois, on a hâte d’accueillir la collection Lampedusa d’IBBY Italia au Canada, une collection des albums sans textes. Les dates sont confirmées à Vancouver, Edmonton, et Toronto, avec les dates possibles ailleurs aussi.

Encore au Canada, nous célébrons 30 ans du Prix Elizabeth Mrazik-Cleaver pour le meilleur livre d’images Canadien; vous pouvez lire plus en bas. En Alberta, on est très fière du récipient de la Bourse Frances E. Russell, Erin Spring de l’Université de Lethbridge. Félications aux gagnants!

Leigh Turina et Sharon Moynes viennent de donner une présentation à propos de la Collection d’IBBY sur les livres pour enfants handicapés au colloque annuel de l’association des bibliothécaires du Québec – Québec Library Association. Les participants, des secteurs bibliothèques publics et bibliothèques scolaires, étaient très intéressés, surtout aux albums tactiles.

Pensant à 2016, l’appel à communication pour les soumissions pour le congrès IBBY 2016 à Auckland a été diffusé. Nous vous encourageons de soumettre vos projets!

Chaleureusement,

– Shannon Babcock, Présidente

Haut de page


Rapport régionale de l’Ontario

Le 24 mars 2015, IBBY Canada et le Toronto Storytelling Festival ont coanimé un dîner au Free Times Café pour Elizabeth Laird, une auteure pour la jeunesse et aussi une folkloriste. Elle était aussi une des oratrices du festival torontois. Ceux qui étaient présents au congrès IBBY de 2012 à Londres se souviendront de son exposé intitulé « Since Time Immemorial : Stories from Everywhere for Everyone. » Félicitons Elizabeth Laird, car elle représente l’Angleterre pour le prix Hans Christian Andersen 2016.

– Lesley Clement, Conseillère régionale Ontario

Traduction : Yveline Jean-Charles

Haut de page


Stop, Thief! remporte le 2014 Prix Elizabeth Mrazik-Cleaver pour le meilleur livre d’images Canadien 

Stop, Thief! , écrit par Heather Tekavec et illustré par Pierre Pratt (Kids Can Press, 2014). Couverture reproduite avec l’autorisation de Kids Can Press.

Stop, Thief! écrit par Heather Tekavec et illustré par Pierre Pratt (Kids Can Press, 2014). Couverture reproduite avec l’autorisation de Kids Can Press.

Au nom d’IBBY Canada et des juges pour le Prix Cleaver — Lyne Rajotte, Allison Taylor-McBryde, et moi-même — je suis heureuse d’annoncer que Pierre Pratt a remporté le Prix Elizabeth Mrazik-Cleaver pour le meilleur livre d’images Canadien pour le livre Stop, Thief!, écrit par Heather Tekavec (Kids Can Press, 2014).

Les couleurs recouvrent toute la surface des pages avec des dessins en gouache. L’auteure utilise une intrigue conventionnelle et la transforme en une ingénieuse histoire. Il y a d’excellentes blagues et de plaisanteries, qui utilisent Max comme sujet, qui feront rigoler. Par contre, ce sont les dessins de Pierre Pratt qui, grâce à son génie comique, élève l’histoire à de nouveaux sommets humoristiques. Les images, qui sont remplies de vitalité et qui utilisent des couleurs audacieuses, sont parfaites dans leur simplicité. Max, le petit chien, ressort de la page. Stop, Thief! possède une cohérence qui n’est pas retrouvée dans de nombreux livres.

Pierre Pratt, lauréat du Prix Cleaver 2014. Photo grâce à Pierre Pratt.

Pierre Pratt, lauréat du Prix Cleaver 2014. Photo grâce à Pierre Pratt.

Les perspectives de Pratt sont fabuleuses. Les expressions de Max sont parfaites, de sa réponse enthousiaste à son maître à son incompréhension lors de sa rencontre avec l’insecte bleu, son principal suspect. Cette histoire visuelle saura plaire aux enfants perceptifs. Le fait que l’on retrouve au début et à la fin du récit le fermier en premier plan avec Max, qui regarde au commencent son maître et à la fin les suspects en train de dormir, sans trop comprendre, ferme habilement la boucle de l’histoire. La fin est une conclusion ouverte. Est-ce Max a réalisé qui sont les vrais voleurs? Est-ce que le fermier a tout compris de la situation? Les lecteurs savent qui est responsable du vol des récoltes.

Ce livre expose Pierre Pratt à son meilleur où il découvre et rajoute de l’humour et de l’absurdité à une histoire comique. Soyons honnêtes, Pierre Pratt est un maître, en plus d’être le récipiendaire du prix Elizabeth Mrazik-Cleaver pour le meilleur livre d’images Canadien.

Cette année, deux livres dont Mister Got to Go, Where Are You?, écrit par Lois Simmie et illustré par Cynthia Nugent (Red Deer Press, 2014), qui est à la fois sophistiqué et enfantin, ont été ajouté à la liste des candidats retenus en sélection. Les petites illustrations montrent la recherche angoissée et parfois douloureuse de M. Foster pour un chat perdu et curieux. Les dessins de Nugent illustrent une originalité dans la façon de présenter les sentiments du chat et des humains dans un livre extrêmement émotionnel.

L’autre livre retenu, The Most Magnificent Thing, écrit et illustré par Ashley Spires (Kids Can Press, 2014) est à la fois enfantin et imaginatif. L’arrière-plan composé d’édifices permet de se concentrer sur le personnage principal et son chien. Le design général du livre est excellent. Il existe une économie du texte grâce à une écriture compatible au style des images. L’histoire est textuellement et visuellement engageante.

– Theo Heras, Deuxième vice-présidente

Traduction: Yveline Jean-Charles

Haut de page


Erin Spring reçoit la Bourse Frances E. Russell

Erin Spring, lauréate du Bourse Russell 2014. Photo grâce à Erin Spring.

Erin Spring, lauréate du Bourse Russell 2014. Photo grâce à Erin Spring.

IBBY Canada est heureuse d’annoncer que la lauréate de la Bourse Frances E. Russell 2014 est Erin Spring de l’Institute for Child and Youth Studies de l’université de Lethbridge en Alberta.

La bourse de 1000 $ sera remise à Erin Spring pour un projet relié à des travaux antérieurs pour son doctorat à l’Université de Cambridge, UK, qui se concentre sur les réactions des jeunes adultes autochtones à la fiction canadienne contemporaine pour jeunes adultes. Sa recherche incitera les jeunes adultes d’une école d’une réserve dans le sud de l’Alberta à lire et réagir artistiquement à Arvus in Excelsius de Gordon A. Fox (Trafford Publishing, 2009) et The Lesser Blessed de Richard Van Camp (Douglas & McIntyre, 1996).

S’appuyant sur un cadre interdisciplinaire, ses recherches portent sur les chevauchements entre la fiction pour jeunes adultes, le lieu, et la construction de l’identité dans la vie des jeunes Canadiens. Elle enseigne actuellement un cours sur la littérature canadienne pour les jeunes à la Faculté d’anglais. Erin a terminé ses diplômes d’études supérieures dans le Centre de recherche et d’enseignement pour la littérature pour enfants à l’Université de Cambridge, UK. Elle détient un baccalauréat en anglais de Trent University et un baccalauréat en éducation de Queen’s University.

Le jury de la Bourse Frances E. Russell était composéde Joanne Findon, professeur agrégé d’anglais, Trent University; Judith Saltman, professeur, École de bibliothéconomie, d’archivistique et sciences de l’information et présidente du programme de maîtrise en arts de littérature pour enfants, Université de Colombie-Britannique; sous la présidence de Deirdre Baker, auteur, critique de livres jeunesse du Toronto Star, et professeur adjoint, Faculté d’anglais, Université de Toronto.

À propos de la Bourse Frances E. Russell

La Bourse Frances E. Russell a été créée en mémoire d’une partisane de longue date d’IBBY Canada. La bourse de 1000 $ est destinée à «susciter et encourager la recherche dans la littérature pour les jeunes sous toutes ses formes» et est attribuée à l’appui de la recherche d’un travail publiable (un livre ou un document) sur la littérature canadienne pour la jeunesse. Parmi les précédents lauréats Bonnie Tulloch, Beverley Brenna, Paulette Rothbauer, Gail Edwards et Judith Saltman, Michelle Mulder, Michelle Cobban, André Gagnon, Ronald Jobe, Carole Carpenter, Linda Granfield, et Françoise Lepage.

Haut de page


Lauréats du Prix Claude Aubry 2014

Judith Saltman, lauréate du Prix Aubry (anglais) 2014. Photo grâce à Judith Saltman.

Judith Saltman, lauréate du Prix Aubry (anglais) 2014. Photo grâce à Judith Saltman.

Pour l’attribution du Prix Claude Aubry 2014, nous avons sollicité des nominations en lançant un appel de candidatures en Novembre 2014 qui a été affiché sur le site Web d’IBBY Canada et dans notre infolettre d’automne. Nous avons contacté des éditeurs et professionnels du domaine afin qu’ils proposent des candidats. Chaque année, deux prix sont donnés pour reconnaître des services éminents dans le domaine de la littérature pour enfants en anglais et en français. Nous avons reçu un total de 12 nominations — toutes remarquables.

Les membres du jury compris Lisa Doucet, Woozles Children’s Bookstore, Halifax; Ann Foster, Saskatoon; France Lapierre, conseillère pédagogique, Laval; et Susane Duchesne, libraire, Librairie Monet, Montréal. Ils ont choisi deux lauréats au Prix Claude Aubry 2014 qui ont été annoncés lors de l’Assemblé des membres annuel d’IBBY Canada le 28 Février, 2015.

Pour services distingués dans le domaine de la littérature pour enfants (anglais): Judith Saltman. Depuis quatre décennies, Mme Saltman nous impressionne et incarne un niveau incroyable d’expertise en bibliothéconomie et mentorat dans le domaine de la littérature jeunesse canadienne. Cette nomination met en lumière le travail exceptionnel de Mme Saltman, bibliothécaire, professeur en littérature jeunesse, mentor, chercheur, et écrivain. Elle a aussi fondé le programme de maîtrise en arts en littérature jeunesse à l’Université de Colombie-Britannique.

Jacques Payette, lauréate du Prix Aubry (français) 2014. Photo grâce à Les éditions Héritage.

Jacques Payette, lauréate du Prix Aubry (français) 2014. Photo grâce à Les éditions Héritage.

Pour services distingués dans le domaine de la littérature pour enfants (français): Jacques Payette. Aujourd’hui encore à l’âge de 86 ans, M. Payette relate avec bonheur l’aventure de la création de Toupie et Binou, d’Alice, de Caillou, ou de Galette, des personnages bien connus des enfants d’aujourd’hui.

Monsieur Payette a commencé à éditer et à imprimer des livres pour enfants à une époque où au Québec, c’était encore la prérogative des congrégations religieuses et où fort peu d’auteurs espéraient pouvoir un jour faire éditer leurs manuscrits écrits pour la jeunesse au Canada.

Fils d’imprimeur et aîné de quatre enfants, il rejoignit l’entreprise familiale. Sa passion pour la littérature et l’histoire le pousse peu à peu à exercer le métier d’éditeur, tout en conservant l’imprimerie fondée par son père. C’est à son initiative que le groupe Payette, qui a fêté ses 100 ans en 2014, devient un pionnier en littérature jeunesse en achetant la maison Les éditions Héritage, fondée en 1968.

Tous deux recevront leur prix en conjonction avec un événement spécial de littérature jeunesse dans l’année à venir.

– Susane Duchesne, Présidente Prix Claude Aubry

Haut de page


Les finalistes du Canada pour les Prix Hans Christian Andersen

Kenneth Oppel, un des finalistes canadiens pour le Prix Hans Christian Andersen 2016. Photo: Ian Chrysler. Photo grâce à HarperCollins Canada.

Kenneth Oppel, un des finalistes canadiens pour le Prix Hans Christian Andersen 2016. Photo: Ian Chrysler. Photo grâce à HarperCollins Canada.

Cette année, j’ai la chance et l’honneur, moi, votre aimable secrétaire des membres, de travailler sur le Comité de sélection canadien pour les Prix Hans Christian Andersen en compagnie de la co-présidente du comité Josiane Polidori. Je voudrais souligner que Gillian O’Reilly, Judith Saltman et Josiane ont participé au processus de sélection des deux finalistes canadiens.

Attribués tous les deux ans par IBBY, les Prix Hans Christian Andersen récompensent auteurs et illustrateurs pour leur œuvre et pour leur contribution à la littérature pour la jeunesse. Le jury 2016 a été sélectionné par le comité exécutif d’IBBY à partir de nominations faites par les sections nationales. Le jury sera présidé par Patsy Aldana alors que les jurés vont s’engager dans le processus passionnant et difficile de sélectionner des lauréats pour ces prix internationaux à partir d’une liste d’artistes de renom.

C’est le privilège d’IBBY Canada de partager avec vous les noms de l’écrivain et de l’illustrateur en nomination.

Kenneth Oppel est l’auteur canadien en nomination. La carrière de Kenneth Oppel et sa renommée n’ont fait que grandir de façon exponentielle depuis la publication de son premier roman Colin’s Fantastic Video Adventure (Puffin Books, 1985), alors qu’il n’avait que 17 ans. Son roman Silverwing (HarperCollins Canada, 1997) a assuré sa renommée et lui procure une place de choix dans le firmament de la littérature canadienne pour la jeunesse alors qu’il a remporté le Prix du Gouverneur général et qu’il est devenu le favori des jeunes lecteurs au Canada et ailleurs dans le monde. Ses livres ont remporté des douzaines de prix littéraires et de nombreux honneurs. Kenneth Oppel a publié 28 livres, et il a un talent particulier pour incarner des personnages d’enfants qui s’embarquent dans des aventures incroyables et qui doivent au long de leur quête découvrir leur identité propre. Son 29ième livre en collaboration avec John Klassen sera un roman pour les jeunes intitulé The Nest (à paraître chez HarperCollins en septembre 2015). Il est très attendu — gardez les yeux ouverts!

Pierre Pratt, le lauréat du Prix Elizabeth Mrazik-Cleaver pour le meilleur livre d’images Canadien pour le charmant Stop, Thief! (Kids Can Press, 2014), est l’illustrateur canadien en nomination. Illustrant des livres pour enfants depuis les années 1990, Pierre Pratt a également remporté de nombreux prix littéraires au Canada parmi lesquels le Prix littéraires du Gouverneur général (trois fois!), le Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse et le Prix du livre M. Christie. Ses illustrations sont époustouflantes; elles sont un alliage éclatant de pastels et d’acrylique souligné par des lignes fortes et des couleurs vibrantes qui racontent ses histoires et captivent l’imagination des lecteurs.

– Stephanie Dror, Secrétaire des membres

Translation : Josiane Polidori

Haut de page


Le PRAESE de l’Afrique du Sud lauréat du Prix commémoratif Astrid Lindgren 2015

Le jury du Prix commémoratif Astrid Lindgren 2015 (ALMA) a annoncé que le PRAESA (le Projet des études en éducation alternative en Afrique du Sud) est le lauréat de ce prix, le prix le plus riche en littérature jeunesse. Basé à Cape Town, cet organisme promouvait la lecture et la littérature pour les enfants et les jeunes en Afrique du Sud depuis 1992.

Du communiqué de presse:

Depuis plus de 20 ans, PRAESA fait des gestes puissants et innovateurs afin de souligner la littérature comme composant important du développement personnel et social, toujours axé sur les conditions spécifiques de la société et la culture sud-africaines. Son œuvre vise à encourager les enfants de lire pour la joie, à bâtir leur estime de soi, et à les aider de tisser des liens avec leur langue natale à travers la lecture et le conte.

En 2014, PRAESA a partagé le Prix de promotion de lecture IBBY-Asahi avec le candidat de IBBY Canada, le Children’s Book Bank.

Vous pouvez lire plus au sujet de cet organisme dans le communiqué de presse ou en visitant leur site Web pour de plus amples renseignements.

Traduction : Todd Kyle

Haut de page


Les Meilleurs livres pour les enfants handicapés 2015

Sharon Moynes (à gauche) et Leigh Turina (au centre) de la Bibliothèque publique de Toronto, avec Viera Anoskinova (à droite), vice-présidente de l’IBBY Slovakie et chef du Biennale de l’illustration de Bratislava. Photo grâce à Catherine Mitchell.

Sharon Moynes (à gauche) et Leigh Turina (au centre) de la Bibliothèque publique de Toronto, avec Viera Anoskinova (à droite), vice-présidente d’IBBY Slovakie et chef du Biennale de l’illustration de Bratislava. Photo grâce à Catherine Mitchell.

IBBY a le plaisir d’annoncer que 50 livres de partout dans le monde ont été sélectionnés comme partie de la liste biennale Meilleurs livres pour les enfants handicapés 2015. Ces livres exceptionnels, dans une variété de langues et en plusieurs formats, sont destinés à, et au sujet de, les jeunes ayant des handicaps.

Quatre livres Canadiens ont été sélectionnés cet année: How To par Julie Morstad (Simply Read Books, 2013); The Unlikely Hero of Room 13B par Teresa Toten (Doubleday Canada, 2013); Emily Included par Kathleen McDonnell (Second Story Press, 2011); et Writing with Grace: A Journey Beyond Down Syndrome par Judy McFarlane (Douglas & MacIntyre, 2014).

La liste complète des livres est disponible sur le site Web de la Bibliothèque publique de Toronto. De plus, un catalogue sera bientôt disponible en version imprimée, ainsi que en ligne ici.

Les livres seront en étalage à la Collection d’IBBY sur les livres pour enfants handicapés, hébergée au succursale North York Central de la Bibliothèque publique de Toronto.

Traduction : Todd Kyle

Haut de page


Infolettre d’IBBY Canada 

Éditrice: Katie Scott
Secrétaire de rédaction (anglais): Meghan Howe
Formatrice: Camilia Kahrizi
Illustration de la bannière: Martha Newbigging
Traduction français: Shannon Babcock, Susane Duchesne, Yveline Jean-Charles, Todd Kyle, Josiane Polidori